Jurg Staubli en Guinée

Jurg Staubli participe au développement de la Guinée

On connait Jürg Stäubli pour son habileté en affaires et sa disposition à aller là où les opportunités le mènent, même si cela veut dire arriver sur un marché vierge en pionnier. Mais le voici qui met du cœur à l’ouvrage dans le développement social de régions moins développées qui ne constituent pas encore une destination de choix pour les investisseurs étrangers. Que ce soit par humanisme ou par futurs intérêts économiques, sa donation a été largement appréciée par la communauté internationale et par le gouvernement guinéen en particulier.

Au mois de mai 2015, Le ministre Guinéen de la santé Remy Lamah a obtenu 155 millions de dollars du Fonds Mondial afin de combattre les maladies infectieuses qui gangrènent la Guinée. « Nous savons que la Guinée a besoin de beaucoup d’argent pour lutter contre le paludisme, le VIH/Sida et la tuberculose ; c’est pourquoi nous donnons cet argent à votre pays pour l’exercice 2015-2017. Mais il faudrait que ces fonds tombent sur des terres fertiles », expliquait le Fonds Mondial, faisant allusion à un passif mitigé en termes de gestion des ressources et de corruption.

Profitant de sa présence à Genève pour l’occasion, le ministre, accompagné de sa délégation, s’est rendu à la mission permanente de la Guinée. Le but de cette visite organisée était d’y rencontrer certains acteurs non-gouvernementaux clé. C’est notamment le cas de Numelec, une société qui commercialise du matériel médical neuf et d’occasion et de Jürg Stäubli, le businessman très médiatisé qui est aujourd’hui aux commandes de la société financière CF&C Finance. Les invités du ministre se sont dit intéressés par la reconstruction hospitalière en Guinée et ont décidé de faire don de désinfectants à cinq hôpitaux de Conakry, la capitale.

Jürg Stäubli avait également fait parler de lui en fin d’année passée, lorsqu’il inaugura la première banque suisse au Kirghizstan. Il avait alors dit que « le Kirghizstan offre une porte d’entrée très appropriée vers un marché prometteur ».

Quelles que soient ses motivations, la démarche entreprise par Jürg Stäubli auprès du gouvernement guinéen est louable et contribuera au travail de longue haleine qu’est le développement de l’une des nations les plus pauvres du monde.