salt

L’opérateur Orange Suisse change la forme mais pas le fond

Suite au rachat du no. 2 de la téléphonie mobile en Suisse par le français Xiavier Niel, Orange s’appelle, depuis aujourd’hui (lundi 27 avril), Salt. L’annonce officielle avait était faite lors d’une soirée de gala à Zurich et le montant de la transaction s’est élevé à 2,8 milliards de francs.

Le géant orange est désormais vert et a dévoilé son nouveau catalogue d’offres et de tarifs. L’opérateur de fait pas un grand écart avec son passé et reste sur une offre variée, avec un positionnement plus ou moins identique.

En effet, la grille tarifaire n’a quasiment pas changé et pour cause, la volonté de mettre en avant la qualité et l’innovation avant l’attractivité financière. Comme l’expliquait Eric Tveter, directeur d’UPC Cablecom, « les consommateurs suisses sont attachés à la qualité des services » qui serait mis en péril si les prix se voyaient réduits.

La nouvelle identité visuelle qui leur a coûté plus de 40 millions de francs a été adoptée par les shops et une importante campagne publicitaire s’efforce de sensibiliser les consommateurs à ce changement.

Seul changement notable, Salt propose désormais des formules d’abonnements annuels allant de 699 franc à 1699 francs.

Les plaisanteries vont déjà bon train quant au nouveau nom et aux factures qui resteront encore et toujours « salées ».